h3kt8r6a

Me voilà de retour !
L'absence ne fut pas aussi longue que l'année dernière... mais elle fut longue tout de même 0__31_
Je n'ai pas beaucoup tricoté0__44_ mais coté travaux j'ai pas chômé !

TRAVAUX


La cuisine :

Dommage, je n'ai pas pris de photos avant de commencer.

cuisine_1

Il y avait du papier-peint bleu... et après l'avoir enlevé ce fut la surprise... les murs n'étaient pas enduit ! Donc j'ai mis de la Fibre de verre, plusieurs couches de sous-couche (ça boit beaucoup la fibre) et la peinture grise.

A la place de la crédence noire il y avait un "beau" carrelage bleu...
Avec ma mère on a posé des nouveaux meubles aux murs ainsi qu'une hotte.
Les travaux ont mis assez longtemps (près de 2 mois) mais je suis super fière car on n'a pas eu besoin d'homme a14

cuisine_2

Côté fenêtre, il y a du papier peint argenté avec des ustensiles de cuisine et j'ai refait l'horloge car celle d'avant n'était pas du tout assorti (bleu/vert patiné avec écrit "aux 3 cloches" 0__79_... c'est un cadeau)

Le salon :

DSC_0088

Voilà le salon avant... et en même temps vous pouvez me voir (les veinardes 0__61_)
Petite patenthèse, je vous mets une photo de moi avant (ma perte de poids)... on ne se moque pas !

modifFin2004_2005_038

20kg de moins...

Bon, reprenons les travaux du salon !

DSCN3916

Il y avait des trous partout... les moulures ont fait de sacrés dégats dans les murs. Hop, de l'enduit et ni vu ni connu !
De la peinture, du papier peint et voilà le résultat :

salon

2 des murs sont chocolat et les 2 autres sont "beige".

Mais les murs refaits faisaient très "nus" alors j'ai fait des tableaux pour les habiller :

tableau

Sur le 1er, j'ai collé un reste de papier peint et peint quelques feuilles en turquoise. Les contours sont en mosaïque.
Sur le 2ème composé de 4 toiles de 50x50 j'ai peint le fond et après séchage, grace à un pochoir, j'ai fait les Pivoines. 1ères fleurs fait en beige et 2èmes fleurs en blanc... avec le pochoir posé en "décalé".

La salle de bain :

Une horreur sans nom ! Les murs n'ont pas été enduit aussi... ils ont pourri...

salle_de_bain

Nettoyage à l'eau de javel... au moins 10 fois 0__73_ ! et fibre de verre... c'est beaucoup mieux. Mais ce n'est pas fini...

Voyages/Rencontres/Visites :


A part les travaux, on a pas mal bougé pendant les vacances... pas de super voyages mais des visites à la familles ou aux amis.

La Famille...

LSans_titre_2

Les Amies...

Sans_titre_1

Les Surprises...

Tricot


Je n'ai pas vraiment avancé par rapport à tous les en cours que j'ai... mais pendant les trajets en train ou en voiture j'ai pris Kathleen.

Petite piqure de rappel :


41467133


Et voici la mienne bientôt finie !!!!!!!!!!

DSCN4077


Hommage...


Il est mort hier... et j'en reviens toujours pas.

L'acteur américain Patrick Swayze est mort

       

h_4_ill_1240417_cc8a_968899


L'acteur américain Patrick Swayze est mort, lundi 14 septembre, des suites d'un cancer du pancréas. Il avait 57 ans. Personnage à la carrière étonnante, il avait gagné la célébrité avec une poignée de films à succès au tournant des années 1980 et 1990, cultivant un profil d'homme sans histoires, plutôt atypique à Hollywood.

Si l'acteur, né en 1952, n'avait plus connu de véritable succès depuis Point Break, extrême limite (1991), sous la direction de Kathryn Bigelow, il semblait devoir bénéficier à jamais du statut de sex-symbol acquis grâce à l'énorme succès de Dirty Dancing, sorti sur les écrans en 1987, où il endossait le rôle d'un professeur de danse et faisait montre de son talent d'acteur, mais aussi de danseur et de compositeur – il est l'auteur du tube du film, "She's Like the Wind".

C'est par la danse que Patrick Swayze était entré dans le monde du spectacle. Fils d'une chorégraphe et d'un dessinateur industriel, il avait quitté en 1972 le Texas pour New York, où il prit des cours de danse dans les écoles des prestigieux ballets Harkness et Joffrey. Il s'orienta ensuite vers la comédie et débuta sur le grand écran en 1979 dans Skatetown, USA, un film musical dans la veine de Saturday Night Fever.

Après des années de séries télévisées et de téléfilms, Dirty Dancing lui apporte une gloire instantanée, confirmée par son rôle dans Ghost (Jerry Zucker, 1990), où il donne la réplique à Demi Moore et Whoopi Goldberg, et joue la victime d'un meurtre qui revient hanter sa petite amie.

 

L'année suivante, le magazine people en fait l'"homme vivant le plus sexy". En 1992, il s'illustre dans un rôle plus dramatique dans La Cité de la joie, de Roland Joffé, où il interprète un médecin américain désabusé parti combattre ses démons personnels à Calcutta, en Inde. Si sa carrière, marquée par trois nominations aux Golden Globe, ne retrouve plus les sommets du sommets du box-office, il continue néanmoins à travailler régulièrement, donnant même la réplique à Jake et Maggie Gyllenhaal en 2001, dans le film culte Donnie Darko.

 

Il cultive par ailleurs une image de garçon sage, inhabituelle à Hollywood. Tout juste concédera-t-il avoir eu quelques problèmes avec l'alcool, mais rien ne semblait pouvoir entacher sa réputation. Sa vie sentimentale faisait elle aussi figure d'exception. L'acteur s'était en effet marié en 1975 avec son amour de jeunesse, Lisa Niemi, qui l'a accompagné jusqu'à sa mort. Le couple n'avait pas d'enfants.

 

C'est sa maladie qui avait ramené Patrick Swayze sur le devant de la scène. Après avoir maintenu son cancer du pancréas secret pendant plusieurs mois, les rumeurs sur sa mort imminente l'avaient obligé à le rendre public en mars 2008. Dans un entretien à la chaîne ABC, en janvier 2009, il était apparu très amaigri et fatigué, mais s'était montré extrêmemement combatif.

RestInPeace